illustre


illustre

illustre [ i(l)lystr ] adj.
• 1441; lat. illustris, de lustrare « éclairer »
1Qui est très connu, du fait d'un mérite ou de qualités extraordinaires. célèbre, fameux, glorieux. « Vies des hommes illustres », de Plutarque. Écrivain illustre. Plaisant Un illustre inconnu.
2(Choses) Famille, maison illustre. « Elle aurait voulu que ce nom de Bovary [...] fût illustre » (Flaubert). Littér. Actions illustres. éclatant.
⊗ CONTR. Obscur.

illustre adjectif (latin illustris) Qui s'est acquis la renommée, la célébrité ou la gloire par ses actions : Savant illustre. Dont le renom est considérable : Une ville au passé illustre.illustre (citations) adjectif (latin illustris) Thucydide Athènes vers 460-après 395 avant J.-C. Des hommes illustres ont pour tombeau la terre entière. Histoire de la guerre du Péloponnèse, II, 43, 3 (traduction J. de Romilly) Commentaire Éloge des Athéniens morts à la guerre. ● illustre (expressions) adjectif (latin illustris) L'illustre compagnie, l'Académie française. Ironique. Un(e) illustre inconnu(e), quelqu'un de tout à fait inconnu. ● illustre (synonymes) adjectif (latin illustris) Qui s'est acquis la renommée, la célébrité ou la gloire...
Synonymes :
- célèbre
- légendaire
Contraires :
- effacé
- ignoré
- méconnu
- oublié
Dont le renom est considérable
Synonymes :
- éclatant
- mémorable
- renommé
- réputé
Contraires :
- ignominieux (littéraire)
- infâme
- vil

illustre
adj. Célèbre par ses oeuvres, son mérite, son savoir. Artiste illustre.
|| Iron. Un illustre inconnu.

⇒ILLUSTRE, adj.
A. — Dont le renom est très grand du fait de qualités, de mérites extraordinaires ou d'actions exceptionnelles qui s'y attachent. Synon. célèbre, fameux, renommé; anton. obscur, inconnu, humble.
1. Emploi épithète. Un auteur, une carrière, une race, un règne illustre. Porter un nom illustre; une illustre infortune (Ac. 1835-1935). D'illustres proscrits (Ac. 1835, 1878). On croit voir une collection de morts obscurs autour d'un mort illustre (STAËL, Corinne, t. 1, 1807, p. 232). On raconte que Condé, passant devant le Clos-Vougeot, salua de l'épée ce vignoble illustre (PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, p. 58) :
1. C'est là un procédé dont le plus illustre exemple reste La Cène de Léonard de Vinci : le point de fuite coïncide avec le sujet principal...
HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p. 215.
En partic. (Naissance, origine) illustre. Noble. Sacontala, princesse d'une naissance illustre, avoit été élevée par un hermite dans un bocage sacré (CHATEAUBR., Essai Révol., t. 2, 1797, p. 341). Elle appuyait au bord du balcon sa main, dont la forme décelait une lignée illustre (VILLIERS DE L'I.-A., Contes cruels, 1883, p. 313).
L'illustre Compagnie. L'Académie française. (Dict. XIXe et XXe s.).
P. plaisant. Un illustre inconnu.
Rem. Illustre est gén. antéposé à un subst. exprimant un état social et l'est toujours avec un nom propre. Est-ce pour cela que l'illustre Turgan m'avait surnommé « le major »? Il soutenait aussi que j'avais l'air militaire (FLAUB., Corresp., 1853, p. 239). Quelques officiers conseillèrent à Mortier de s'embarquer seul (...). » — Non, répondit l'illustre maréchal, on ne se sépare pas d'aussi braves gens. On se sauve ou on périt avec eux » (SAND, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 128). Après le meurtre de son frère par son mari, l'illustre épouse de Clotaire se rend à Noyon (FRANCE, Orme, 1897, p. 113).
2. Emploi attribut. Ce lieu est illustre; ce personnage restera illustre. On peut la considérer la guerre du côté noble, c'est-à-dire comme l'ont considérée les poètes célébrant les armées qui ont été particulièrement illustres (SOREL, Réflex. violence, 1908, p. 247). Le plus grand poète haïtien avait dédié son meilleur poème, qui débutait par le vers devenu illustre : « L'allègre pipirit a sonné le réveil!... » (GIRAUDOUX, Siegfried et Lim., 1922, p. 161) :
2. Il y a trois personnes, monsieur, que je voudrais voir à Genève, qui me semblent éminemment dignes de parler à la Suisse, à la France. Des trois, deux sont illustres et la troisième le sera.
MICHELET, Journal, 1854, p. 748.
B. — Emploi subst., vieilli. Personnage illustre. C'est un des illustres de son temps (Ac. 1798-1878). Molière, La Rochefoucauld et La Fontaine (...) seront peut-être les seuls d'entre les illustres d'alors qui auraient eu l'esprit assez libre et le goût assez franc (...) pour oser accepter ces hardiesses de premier jet chez l'athlète chrétien (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 3, 1848, p. 319). M. de Coantré était parmi eux, (...) pas beaucoup plus haut que les vilains et les criminels, pas beaucoup plus bas que les héros et les illustres (MONTHERL., Célibataires, 1934, p. 906).
HIST. ,,Titre donné aux dignitaires du Bas-Empire, qui se retrouve à l'époque franque`` (LEP. 1948).
REM. Illustrement, adv. De manière illustre. Tel que ton Père fut, sois fort et sois humain. Garde au fourreau l'épée illustrement trempée Et guerrier pacifique appuyé sur l'épée, Tear, regarde tourner le globe dans ta main (HEREDIA, Trophées, 1893, p. 209).
Prononc. et Orth. : [il(l)]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Av. 1475 adj. (CHASTELLAIN, Chron., éd. Kervyn de Lettenhove, t. 7, p. 289 : le plus illustre et le plus fameux); av. 1660 subst. « personne qui excelle en quelque chose » (SCARRON, Dern. œuvres, 1700, I, p. 59-60 ds LIVET Molière); spéc. 1885 Galerie des Illustres, au Capitole de Toulouse (ROSCHACH ds J. CHALANDE, Hist. monumentale de Toulouse, 2e part., p. 29). Empr. au lat. illustris « clair, éclairé, bien en lumière; éclatant, manifeste; brillant, en vue ». Fréq. abs. littér. : 2 453. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 5 097, b) 3 167; XXe s. : a) 2 855, b) 2 667. Bbg. JOURJON (A.). Rem. lexicogr. R. Philol. fr. 1917/18, t. 30, p. 60. - KNAPP-TEPPERBERG (E.-M.). Illustre... Rom. Jahrb. 1970, t. 21, pp. 116-138.

illustre [i(l)lystʀ] adj.
ÉTYM. 1441; lat. illustris, de il-, (→ 2. In-), et lustrum, dérivé non attesté de lux, lucis « lumière », avec infl. de illustrare. → Illustrer.
1 Dont le renom est éclatant du fait d'un mérite ou de qualités extraordinaires. Célèbre, fameux, grand; glorieux.REM. Sans être archaïque, illustre est du style soutenu ou de l'usage écrit; le mot non marqué est célèbre. || Les hommes illustres (→ Affubler, cit. 4; associer, cit. 7; glorification, cit. 1). || Statues d'hommes illustres (→ Forum, cit. 2). || Vies des hommes illustres, de Plutarque. || Héros (cit. 26), prince, roi illustre. || Guerrier illustre (→ Estime, cit. 9). || Don Quichotte, l'illustre hidalgo (→ Haridelle, cit. 2). || Praticien; écrivain, philosophe illustre (→ Encyclopédiste, cit. 4; gain, cit. 5; ganacherie, cit. 1). || Un mort illustre (→ Funèbre, cit. 8).(Antéposé). Littér. || L'illustre Racine (→ Facile, cit. 12). || Illustre vaincu, illustre captif (→ Assurer, cit. 17).Iron. || Un illustre filou (→ Filer, cit. 11).(Par plais.). || Un illustre inconnu.
1 Puisqu'il faut que je meure illustre ou criminel,
Couvert ou de louange, ou d'opprobre éternel (…)
Corneille, Héraclius, IV, 3.
2 Pendant que ce grand Roi la rendait la plus illustre de toutes les reines, vous la faisiez, Monseigneur, la plus illustre de toutes les mères.
Bossuet, Oraison funèbre de Marie-Thérèse d'Autriche.
3 Rancé eut le bonheur de rencontrer aux études un de ces hommes auprès desquels il suffit de s'asseoir, pour devenir illustre, Bossuet.
Chateaubriand, Vie de Rancé, I, p. 9.
4 (…) je rentrerai dans ma tanière où je crèverai obscur ou illustre, manuscrit ou imprimé.
Flaubert, Correspondance, 307, 1er févr. 1852.
Les Illustres Fées, contes de Mme d'Aulnay. || Les Illustres Françaises, roman de Challes (1713). || L'Illustre Servante, nouvelle de Cervantès. || L'Illustre Gaudissart, roman de Balzac (1834).
5 Il se nommait Gaudissart, et sa renommée, son crédit, les éloges dont il était accablé, lui avaient valu le surnom d'illustre.
Balzac, l'Illustre Gaudissart, Pl., t. IV, p. 14.
N. m. (Mil. XVIIe, Scarron). Vieilli ou iron. (→ cit. 6.1). || Un illustre (→ Fortune, cit. 26). || « C'est (au milieu du XVIIe siècle) le moment de la vogue des “illustres”, successeurs éphémères des précieux… » (Brunot, Histoire de la langue franç., t. IV, p. 452). || La salle des Illustres, du Capitole de Toulouse (salle où se trouvent les statues des célébrités toulousaines).
6 Madame, voilà un illustre (…) c'est le héros de notre siècle pour les exploits dont il s'agit (…)
Molière, M. de Pourceaugnac, I, 2.
6.1 (…) une déclaration du « Comité national d'entente pour la démocratie chrétienne », signée des meilleurs parmi les M. R. P. et aussi des illustres qui ont mené nos affaires depuis douze ans.
F. Mauriac, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 82.
Hist. Titre de haut fonctionnaire, dans les derniers temps de l'empire romain.
Par ext. || Illustre assemblée (→ Balbutier, cit. 1; funérailles, cit. 2). — ☑ Allus. littér. L'Illustre Théâtre : troupe que fonda Molière et où il débuta comme acteur.L'illustre compagnie : l'Académie française.
2 (Choses). || Un nom illustre (→ Appliquer, cit. 13; fleuron, cit. 3; habiller, cit. 19). || Famille (cit. 9), maison illustre (→ Fleur, cit. 24). || Être d'une origine illustre, d'une illustre origine, d'illustre origine, d'illustre lignée, d'illustre naissance. Noble. || « Il est né d'un sang illustre » (Académie). || Objets d'illustre provenance (→ Généalogie, cit. 4).Actions, exploits illustres. Éclatant. || Ne faire rien d'illustre (→ Hasarder, cit. 1). || Réputation illustre. 1. Brillant; renommée.
7 (…) tout ce qu'ils ont fait d'illustre ne vous donne aucun avantage (…)
Molière, Dom Juan, IV, 4.
8 J'ai fait illustre un nom qu'on m'a transmis sans gloire.
A. de Vigny, les Destinées, « L'esprit pur ».
9 Elle aurait voulu que ce nom de Bovary qui était le sien, fût illustre, le voir étalé chez les libraires, répété dans les journaux, connu dans toute la France. Mais Charles n'avait point d'ambition !
Flaubert, Mme Bovary, I, IX.
10 Comme les noms illustres s'inscrivent au coin des rues et nous enseignent où nous sommes, ils s'inscrivent aussi aux carrefours et aux points multiples de notre mémoire intellectuelle.
Valéry, Variété IV, p. 13.
3 Vx (langue class.). « Bien en vue, manifeste, éclatant » (Cayrou), aussi bien en mauvaise qu'en bonne part. || Illustres malheurs (La Fontaine, Fables, X, 9). || Illustres cruautés (Molière, Psyché, 282).
En parlant de choses, d'événements célèbres. || Illustres batailles (Racine, Poésies, 76), chansons illustres (Racine, Remarques sur Pindare). || Une illustre colère (Racine, Alexandre, vers 73), illustre vertu (Racine, la Thébaïde, vers 665).
CONTR. 1. Bas, vil; obscur.
DÉR. Illustrement, illustrissime.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • illustré — illustre [ i(l)lystr ] adj. • 1441; lat. illustris, de lustrare « éclairer » 1 ♦ Qui est très connu, du fait d un mérite ou de qualités extraordinaires. ⇒ célèbre, fameux, glorieux. « Vies des hommes illustres », de Plutarque. Écrivain illustre.… …   Encyclopédie Universelle

  • illustre — Illustre. adj. de tout genre. Esclatant, celebre par le merite, par la noblesse, ou par quelque autre chose de loüable & d extraordinaire. Un homme illustre. les hommes illustres de Plutarque. une race illustre. une maison, une famille illustre.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • illustré — illustré, ée (il lu stré, strée) part. passé d illustrer. 1°   Rendu illustre. •   Vous le voyez, Lucain ; ces hardis conjurés Sont tous des citoyens par eux mêmes illustrés, LEGOUVÉ Épich. et Nér. II, 3. 2°   Terme de librairie. Enrichi d… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Illustre — (franz., spr. ilüstr ), berühmt, erlaucht (s. Illustris); les quarante illustres, die 40 »Unsterblichen« der französischen Akademie …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Illustre — (frz., spr. illüstr), glänzend, berühmt, erlaucht …   Kleines Konversations-Lexikon

  • illustre — agg. [dal lat. illustris luminoso; insigne ]. 1. (ant., lett.) [pieno di luce] ▶◀ chiaro, luminoso. ◀▶ buio, scuro. 2. a. [che ha larga e meritata fama: un i. scienziato ] ▶◀ chiaro, emerito, eminente, esimio, famoso, (lett.) inclito, insigne,… …   Enciclopedia Italiana

  • illustre — Illustre, Illustris …   Thresor de la langue françoyse

  • illustre — (il lus tr ) adj. 1°   Éclatant par quelque chose de louable et d extraordinaire, en parlant des personnes. •   En louant l homme incomparable dont cette illustre assemblée célèbre les funérailles et honore les vertus, BOSSUET le Tellier..… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ILLUSTRE — adj. des deux genres Éclatant, célèbre par le mérite, par la noblesse, par quelque chose de louable et d extraordinaire. Un homme illustre. Les hommes illustres de Plutarque. Une race illustre. Une maison illustre. Famille illustre. Il est né d… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ILLUSTRE — adj. des deux genres Qui est célèbre par le mérite, par la noblesse, par quelque chose de louable et d’extraordinaire. Les hommes illustres de Plutarque. Une race illustre. Une maison illustre. Famille illustre. Il est né d’un sang illustre. Une… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.